Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ambassade des Etudiants

Pourquoi les étudiants de l’UVS sont majoritairement des hommes et femmes d’affaires

Pourquoi les étudiants de l’UVS sont majoritairement des hommes et femmes d’affaires

A l’Université Virtuelle du Sénégal les étudiants sont en majeure partie entreprenants. On y sent qu’on n’est plus dans l’ère où un étudiant se gonfle de prétention et surestime ses études pour gagner sa vie. On y voit en effet, des étudiants engagés dans plusieurs domaines pour se faire de l’argent ou ne pas rester oisifs.  

S’il y a donc un temps réservé pour les études, il y a aussi du temps consacré à un travail que les étudiants, il y a quelques années trouvaient ingrats. Ils travaillent maintenant dans des magasins, ils vendent des friperies, du parfum ; ils conduisent des motos Jakarta au péril de leur vie, ils élèvent de la volaille, des moutons etc…

Force est aussi de constater que la bourse qu’ils récupèrent mensuellement est tout sauf suffisante à leurs yeux. On peut trouver plusieurs raisons qui peuvent expliquer ce besoin inouï d’argent des étudiants mais on voit, à chaque fois que leur bourse est disponible, qu’ils en ont grand besoin. Cependant, avant même le quart du mois, ils s’impatientent encore pour la fin du mois (bourse insuffisante: aller savoir!)

Donc cette envie de gagner sa vie en commençant peut être très tôt, peut expliquer le fait que les étudiants en particulier, ceux de l’UVS, soient des hommes et femmes d’affaire. L’autre raison est sans doute le temps que peut avoir ou que peut croire avoir un étudiant à l’UVS. Etudier à l’ordinateur ne fixe pas des horaires qui bouleverseraient un planning de quête de gain ou de ressources financières. Et aussi avec tous ses problèmes, sa lenteur, son manque de sérieux, l’UVS ne parvient guère à captiver l’attention de ses étudiants pour qu’ils se concentrent à plein temps à leurs cours. Au contraire elle organise dès le début de chaque année, des cours appelés cours de développement personnel et leadership pour inciter les étudiants à entrer mordicus dans le marché des affaires.

En effet, les cours de leadership dont souvent les étudiants sortent fiers en se prenant pour des leaders, comportent des messages de fond qui décrivent le monde comme un monde en chaos, un monde où le diplômé est stressé parce qu’il ne peut rien faire ; il sort d’une formation et malheureusement il se retrouve dans un monde où il a beaucoup moins de chance de trouver un moyen de gagner sa vie par ce qu’il a appris et qui finalement ne sert pas à grand-chose.

D’ailleurs c’est des propagandes d’étudiants qui pleurent qu’on voit dans les livrets du cours de leadership! C’est comme pour dire « Débrouillez-vous ! Ne comptez pas sur cette université pour vous donner le sourire sur le plan professionnel ». Evidemment, donner le sourire, ce n’est pas ce que l’UVS c’est faire le mieux.

Du coup, les étudiants se décarcassent avec tout ce qu’ils peuvent trouver pour garder leur espoir, pour envoyer des messages à leur entourage, comme quoi ils ne sont pas sur place ; ils se déplacent; Ils ne restent pas dans une maison pour tuer leur moral; ils sortent pour se rassurer et rassurer leur famille. Ils ne se fient pas à leurs autorités qui ne les regardent pas comme elles regarderaient leurs propres enfants.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article