Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ambassade des Etudiants

Le coordonnateur de l’UVS nous quitte : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Etudiants mécontents de l'UVS

Etudiants mécontents de l'UVS

 

On vient d’apprendre de l’ENO de Kaolack que le coordonnateur Mouhamadou Mansour Faye est « probablement » démis de ses fonctions parce que son mandat est arrivé à terme. Une nouvelle à laquelle beaucoup d’étudiants ne s’attendaient pas puisqu’elle pose un nouveau questionnement et pourrait encore créer de nouvelles situations.

Le coordonnateur n’est sans doute pas une bénédiction pour les étudiants de l’UVS. Son mandat est chargé de peines pour les étudiants qui commencent, dès leur orientation à l’UVS, par perdre une année qui les sépare des étudiants des autres universités. Il y a aussi d’autres choses qu’on peut retenir dans le bilan du coordonnateur, c’est des myriades de promesses non tenues, une lenteur dans la gestion de l’UVS qui a beaucoup pénalisé les étudiants sans parler des problèmes au niveau des évaluations.

On ne peut pas oublier aussi que les trois ans passés entre les mains du coordonnateur sont des années où la voix des étudiants n’a jamais été écoutée ni entendue ! Les nombreuses plaintes et prières des étudiants ont été toutes ignorées. Les seules qui ont été à peine entendues ou qui ont abouti à un résultat, c’est celles qui ont été accompagnées par la révolte. Donc, le départ du coordonnateur pourrait signifier pour les étudiants, non une sanction parce qu’on parle de "fin de mandat", mais peut être le retrait d’une épine dorsale qui fait mal.

Toutefois sa succession pose problème. Est-ce qu’à l’état actuel, l’UVS doit changer de personnel ? Déjà connaître le système demanderait du temps en plus assurer la gestion de l’UVS c’est hériter des nombreux problèmes laissés par les prédécesseurs qui espéreront être oubliés au fil du temps. Ne sera-ce pas un retour à zéro pour les étudiants qui ne demandent qu’à avancer ? Parce que généralement, ceux qui héritent des mauvaises gestions, ont tendance à tout reprendre depuis le début et ce n’est jamais bon pour ceux qui se sont déjà habitués, à leur manière, à la routine.

Mais la malédiction sera pire encore si on choisissait quelqu’un qui est déjà dans l’administration.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article