Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ambassade des Etudiants

A la découverte de SERFA-IMC (Service d'Education, Rééducation,formation et appareillage)

A la découverte de SERFA-IMC (Service d'Education, Rééducation,formation et appareillage)

Ambassade des Etudiants s'élargit maintenant grâce à la volonté et à la conviction de nouveaux rédacteurs qui contribuent à faire montrer la détermination et la facette de l'étudiant sénégalais ou la jeunesse sénégalaise qu'on oublie maintenant parce qu'on s'en soucie très peu de plus en plus. Dans cet article, les lecteurs verronT les efforts fournis par l'équipe ADE pour présenter un centre à Thiès qui mérite d'être connu pour le grand soutien qu'il représente pour les enfants atteints d'infirmité motrice cérébrale.
ADE se veut aussi à travers les articles et les actions menées, un grand défenseur de la langue française qui souffre elle-aussi du fait qu'on ne lit plus beaucoup entre autres raisons.
Avoir de nouveaux rédacteurs, c'est aussi donner l'opportunité à des étudiants l'occasion de s'exprimer dans cette langue que nous avons adoptée et faite nôtre.

Mot du fondateur de ADE, Ousmane Cissokho

En 2008, à Guédiawaye, une belge du nom de Anne Marie MORTIER, touchée par le sort des enfants atteints d’infirmités motrices cérébrales fonda le Service d’Education-Rééducation, Formation et Appareillage (SERFA/IMC).

Elle est sise au centre-ville de Thiès plus précisément à la rue 16 escale sud avenue Birane Beye. C’est un cadre qui accueil ces enfants marginalisés par la société. Dans le centre, les enfants sont appareillés soignés et surtout rééduqués avec les moyens disposés. L’administration est assurée par une équipe de bénévoles très dynamique composée du président Andre Demba Wade, de la coordonnatrice marie Francoise Sene, de 15 relais dont 2 monitrices et d’une comite de parents dirigé par Raby Kane Diallo .Le SERFA/IMC de Thiès regroupe en son sein plusieurs villes dont Tivaoune, Pout, Dakar. En ce moment, elle a un effectif de plus de 150 patients venu de différents horizons. Ces derniers sont entretenus par le nombre déficient de relais .Pour un bon fonctionnement, le SERFA fut épaulé en premier lieu par l’Ambassade du Belgique au Sénégal mais le partenariat fut rompu et sera repris par le groupe de recherche et d’appui aux initiatives mutualistes (GRAIM), le PLANBOBATH, et l’Université Virtuelle du Sénégal. En effet, l’entretien de ces enfants malades nécessite l’utilisation de produit sanitaire, de médicament, de denrées et d’appareils de rééducation .Et, avec la somme infime de 5000f en guise de mensualité, le service ne peut pas subvenir aux besoins .Ce qui fait apparaitre certains des problèmes que rencontre le centre. De ce fait les bénévoles de ce centre lancent un appel aux autorités étatiques et tous les bonnes volontés de bien vouloir les aider à alléger ce poids. D’autant plus que nulle n’est à l’abri d’avoir un proche parent atteint par la maladie. Redonner le sourire et de l’espoir aux familles des victimes demeurent la satisfaction des membres du centre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article