Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ambassade des Etudiants

Description de la situation à l'UVS en ce début d'année 2017

Description de la situation à l'UVS en ce début d'année 2017

C’est leur avenir qui est en jeu. C’est du temps précieux que les étudiants de l’UVS sont en train de perdre. Cela dure quand même depuis longtemps, la perte de temps qui continue sans s’arrêter. Ajouté à cela, l’âge avec lequel on entre souvent à l’université, qui n’est pas toujours un jeune âge pour des raisons qui peuvent être autre que celle d’avoir manqué de sérieux. S’il arrive aussi qu’on ait de l’avance par rapport à l’âge, avec les vacances excessives, la longueur singulière de l’année scolaire à l’UVS, le tâtonnement qu’on voit depuis le début, on finit facilement et rapidement à perdre cet avantage.

Cinq mois de vacances s’étonnent toujours les étudiants de l’UVS. Ils ont encore été trahis avec le départ de l’homme qui leur promettait de leur faire rattraper le temps perdu avant la troisième année. Ils y ont tous cru, se disant que la cruauté gratuite de leur faire de telles promesses sans les tenir était inimaginable.

M. Faye est parti avec ses promesses, ce qui a paralysé tout le système de l’université. Chaque étudiant a perdu un temps inouï qu’il ne rattrapera jamais.

On est en 2017 et que va-t-il se passé ? Nous ne savons pas à quel point le ministère de l’enseignement supérieur s’intéresse à ce qu’il se passe à l’UVS. S’il a des craintes, des appréhensions, de l’espoir il ne le manifeste pas. C’est comme si l’UVS était le talon d’Achille de ce ministère qui a lui-même honte d’en parler.

Quand il faut traiter les problèmes de l’UVS c’est toujours de façon secrète qu’on le fait. A un moment donné, les étudiants de l’UVS comptaient sur le soutien du Journal Universitaire qui relate les actualités, les nouvelles des universités entre autres. Mais quelque temps avant le départ du premier coordonnateur, tous les articles sur les réalités à l’UVS ont été supprimés du site.

Depuis lors on ne parle plus de l’UVS. En plus de ça, pour donner une belle image de lui avant de partir, des ENO non finis, ont été inaugurés !

Maintenant tout est entre les mains de M. Moussa Lô qui, si on jette un coup d’œil sur son brillant parcours, a beaucoup de qualifications, notamment dans le domaine de la technologique. Toutefois, gérer la nouvelle création qu’est l’UVS qui a été assise à son insu, et dirigée différemment de ce qu’il aurait fait s’il était là depuis le début peut être un réel défi. Jusqu’ici il ne prend encore aucune décision faisant sa tournée d’ENO en ENO, écoutant les étudiants parfois, ou pas du tout.

L’UVS n’est pas seulement les réseaux. C’est aussi des tuteurs des sections éparpillées dans tout le Sénégal. Il faut donc être partout à la fois pour que tout fonctionne. Il faut tout prévoir. Or hériter d’une équipe avec laquelle on ne sait pas si le courant va marcher n’arrange pas les choses.

Certains dans le personnel, vont sans doute profiter de cette transition qui affaiblit cette université pour tricher, tromper le nouveau qui n’y sait encore rien.

Mais pendant ces tournées du nouveau coordonnateur, les étudiants sont à bout de nerf et cherchent un moyen de crier leur ras le bol de rester cinq mois de vacances comme s’ils en avaient besoin.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article