Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ambassade des Etudiants

A quoi servent les principaux partenaires de l’UVS (Google, ADIE, Cyberlibris …)

A quoi servent les principaux partenaires de l’UVS (Google, ADIE, Cyberlibris …)

Depuis sa création, le nom fabuleux de l’Université Virtuelle du Sénégal est associé à ceux de grandes entreprises et institutions. Quand on se rend au site uvs.sn on voit toujours défiler les noms de Google, ADIE, UVA et peut être il y avait d’autres sponsors caducs qui ont tenu à éviter la mauvaise presse. Bref, ces noms ont aussi contribué à la confiance pour ne pas dire l’illusion que les étudiants ont à l’égard de l’UVS.

Concernant ADIE, son partenariat avec UVS a toujours signifié pour les étudiants que la connexion à l’UVS viendrait de là et offrirait une connectivité qui battrait tous les records au Sénégal pour de meilleures études dans l’enseignement supérieur et parce que ces étudiants sont importants aux yeux de l’Etat. Ce mythe qui courent depuis toujours est parfaitement contradictoire avec les problèmes de connexion dont se plaignent les étudiants de l’UVS encore que cette connexion n’a sinon rien au moins pas grand-chose à voir avec ce sponsor à l’aide duquel les étudiants ont été flattés, séduits et mystifiés !

Google ! Les étudiants de l’UVS ont un e-mail qui s’ouvre sur Google portant le nom de l’UVS comme ils en avaient auparavant qui servait à la même chose à la seule différence qu’il n’y a pas à Hotmail ou Yahoo, d’uvs.edu. C’est bien minime par rapport au partenariat qu’on aurait imaginé avec une firme telle que Google où les étudiants de l’UVS auraient même pu avoir un stage avec un bon partenariat sérieux parce que le stage est aussi un vieux dream foutu!

Cyberlibris quand à lui est une bibliothèque numérique très stricte et très limitée qui surprotège les droit d’auteur à telle enseigne que c’est impossible, en tout cas pour la majeure partie des usagers, de terminer un livre ou encore de les trouver. On se dit peut être qu’à l’UVS les étudiants devraient savoir consulter les livres en ligne puisqu’ils sont appelés à passer ainsi leurs études. Mais au moins qu’ils en aient le temps ! Cette bibliothèque n’est même pas d’une richesse conséquente puisque le plus basique des livres qui pourraient servir aux études pourrait ne pas s’y trouver ! Somme toute, tout ne peut pas être « virtualisé ». Il y a des moments où on doit oublier la facilité pour faire ce qui est mieux. Dans ce cas, ce serait plutôt aider les ENO de l’UVS à avoir leurs propres bibliothèques qui complèteraient d’une part les déficits de cette bibliothèque publicitaire.

Et puisqu’on parle de publicité, c’est la chose que l’UVS réussit le mieux !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article