Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ambassade des Etudiants

UVS: tout feu tout flamme

UVS: tout feu tout flamme

Croyez-vous que les problèmes dans le milieu estudiantin ont baissé ? C’est que vous n’avez rien vu ni entendu ! Dans tout le paysage de l’enseignement supérieur sénégalais existent de nombreuses injustices contre les étudiants. Mais, nous en sommes sûrs, vous en trouverez davantage dans l’Université Virtuelle du Sénégal.

L’année 2016, est à ses débuts mais elle commence mal pour l’UVS. Elle commence en effet, par l’exhumation des haches de guerre entre étudiants, coordonnateur et compagnie, et peut être la direction des bourses.

Il était prévu que des devoirs pour l’année 2014-2015, ne riez pas !, de la cohorte 1, se tiendraient la semaine prochaine : décision de l’administration de UVS. Par contre, les étudiants ont décidé encore une fois de braver l’autorité administrative en se lançant au boycott des examens. Pour cause, au lieu de retrouver dans leur compte à l’ECOBANK, une somme de 36000 ferme, les étudiants de deuxième année y trouvent une somme vulgaire et modique de 18000 FCFA. Révoltés contre cette discrimination ou escroquerie, comme certains l'appellent, relevant ou de la direction des bourses ou de l’administration, les étudiants ont décidé d’unir leur forces et de mener une croisade nationale contre l’autorité administrative et publique, avec comme première partie le boycott des devoirs et examens.

Tout ce qui est clair pour le moment c’est que l’administration de UVS veut dégager sa responsabilité en publiant sur la plateforme un communiqué déférant la responsabilité à la direction des bourses qui selon elle est la seule à répondre du manquement de la bourse des étudiants. C’est bien la direction des bourses qui ramène sur le tapis l’année où les étudiants ont reçu leur bourse alors que leurs cours n’avaient pas encore démarré ; à qui la faute ? Donc cette année sera la troisième où les étudiants reçoivent leur bourse pour seulement une année de comptabiliser. Néanmoins, les étudiants sont prévenus que les devoirs et examens auront bien lieu comme convenu et que les troubles dans le voisinage des ENO seront sévèrement sanctionnés ainsi que les absences injustifiées.

Toutefois, les étudiants de Mouhamadou Mansour Faye préfèrent mourir que de se laisser faire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article